Publié le : 19 mars 20235 mins de lecture

Les candidats à l’obtention du permis de conduire de catégorie A seront autorisés à conduire des motos de plus de 35 kilowatts, avec ou sans side-car. Le permis moto A2 est désormais une condition préalable à l’obtention du permis moto depuis l’année 2016. Le processus de passage du permis A2 au permis A n’est plus automatique, car les candidats devront désormais suivre une formation rigoureuse de 7 heures dans une école de conduite agréée.

Quels sont les différents permis moto ?

Si vous voulez conduire votre première moto ou tricycle à moteur avec une puissance maximale de 15 KW, vous aurez besoin du permis moto A1. Pour obtenir ce permis, il faut avoir au moins 16 ans, réussir l’ETM et avoir suivi au moins 20 heures de cours de conduite. Alternativement, le fait de posséder un permis B depuis deux ans et entreprendre une formation de 7 heures vous confère une équivalence du permis moto A1. Avec l’entrée en vigueur de la loi en 2016, la conduite d’une moto de gros volume (cylindrée supérieure à 125 cm3) nécessite un permis A2. La moto doit avoir un seuil de puissance ne dépassant pas 35 kilowatts et un rapport puissance/poids ne dépassant pas 0,2 kilowatt par kilogramme. Une mention A2 qualifie une personne pour diriger une moto d’une puissance maximale de 47,5 chevaux.

Le permis de conduire de type A permet de conduire n’importe quelle moto, avec ou sans side-car, et n’importe quel tricycle d’une puissance supérieure à 15 kW. L’obtention du permis moto A implique au préalable d’être titulaire d’un permis moto A2 depuis deux ans, d’avoir au moins 20 ans, ou de plus de 21 ans pour les tricycles à moteur d’une puissance supérieure à 15 kW. L’agrément nécessite l’achèvement d’un programme de formation de 7 heures, avec un certificat scolaire. Sur pedagomi.com, vous pouvez trouver une formation dans ce domaine.

Le déroulement de la formation moto

Pour les détenteurs de « gros cubes » et de motos puissantes, l’obtention d’un permis A est l’objectif pour réduire les accidents et les décès. Pour y parvenir, il y aura une exigence supplémentaire d’au moins 7 heures de formation lors de la transition d’une licence A2. Tout au long de la formation théorique, les étudiants approfondiront une pléthore d’explications et de sujets liés à l’utilisation d’un cyclomoteur, y compris, mais sans s’y limiter : les statistiques d’accidents, l’importance des équipements de protection, les dangers de la vitesse, la conduite sous l’influence de substances psychoactives et l’identification risques spécifiques à la conduite d’un cyclomoteur.

En évaluant l’équilibre, l’inclinaison, les techniques d’évitement et l’utilisation appropriée des commandes, l’objectif du segment pratique est en fait d’assurer la maîtrise d’une moto ou d’un scooter par le candidat, en plus de tester les capacités avec un passager. Parallèlement, lors d’un interrogatoire oral, la compréhension du candidat des règles de sécurité routière est évaluée. Une option pour évaluer les candidats motocyclistes comprend l’utilisation d’un véhicule traînant pendant la formation. Le processus accéléré d’obtention du permis moto combine des cours théoriques et pratiques, permettant aux étudiants de passer leur examen dans un délai plus court. Bien que cette formation puisse faire gagner un temps considérable, elle est coûteuse et peut ne pas convenir à tous les styles d’apprentissages.

Comment peut-on demander un permis moto ?

À la fin de la formation pratique, le stagiaire est récompensé par une attestation de formation. Aucun évaluateur ou examen n’est nécessaire. Contrairement au CEPC, qui est délivré après réussite à l’évaluation du permis B et permet de conduire, cette certification n’offre pas un tel droit. Le permis A reste la seule voie vers les privilèges de conduite. Pour l’obtenir, l’auto-école doit déposer une demande auprès de la préfecture. Parmi les documents nécessaires, on trouve : une fiche d’identité de la personne, un justificatif de domicile, deux photos pour passeports, ainsi que des copies du permis A2 et de l’attestation de suivi de formation moto.