A quoi sert un concessionnaire ?

Dans l’optique de faire l’achat d’une automobile neuve, plusieurs moyens s’ouvrent à l’acheteur. L’un d’eux est de passer par le biais d’un concessionnaire.

Qu’est-ce qu’un concessionnaire ?

D’une définition généralisée, le concessionnaire fait référence à un commerçant indépendant qui conquiert auprès d’un autre commerçant des dispositifs à commercialiser dans un endroit bien précis. Il peut s’agir là alors d’un concessionnaire automobile, moto ou autre. On désigne alors sous le nom de concédant, le commerçant qui fournit les marchandises. Ce pourrait être un fabricant ou une grossiste. Pour se mettre en parfait accord, le concédant et le concessionnaire doivent être liés par un contrat commercial nommé le contrat de concession. Ce dernier ne pourra fonctionner, sauf si on se base sur le lien de confiance personnel attaché à la personne ou « intuitu personae ». Dans la mesure de faire l’achat d’une automobile auprès d’un concessionnaire alors, le rôle concessionnaire peut se décliner en plusieurs paramètres. D’abord, il reçoit sa clientèle convenablement dans sa concession automobile. Avant de pouvoir désigner la voiture qui lui convient, il faudra avant toute chose demander ses besoins. Par ce fait, on pourra lui conseiller sur quelques modèles. Il est à noter tout de même que le concessionnaire ne vend aucun produit d’une marque qui ne s’allie pas avec lui par l’intermédiaire d’un contrat de concession. Outre la vente de voiture et les conseils avancés par les professionnels, on peut également bénéficier d’un service après vente chez le concessionnaire. Certes, il dispose de pièces détachées pour les modèles qu’il commercialise.

Quelles sont les qualités qu’un concessionnaire doit avoir ?

Puisqu’il est question de business, il importe que le concessionnaire dispose des qualités suivantes. Il est tout d’abord impératif d’être un bon négociateur. Il n’est toujours pas question de vendre à des particuliers ou professionnels. Mais, un paramètre non-négligeable dans le métier est surtout de venir en accord avec la marque ou le concédant. Outre cela, un bon commercial saura convaincre, mais surtout il doit être apte à conseiller le client selon ses besoins et conformément à sa capacité d’achat. On peut alors désigner une personne comme étant un bon concessionnaire auto lorsqu’il est sociable, chaleureux et surtout à l’écoute de ses clients.

Quelle formation suivre pour devenir concessionnaire auto ?

Pour devenir un bon concessionnaire automobile, il faudra au moins être titulaire d’un bac +2 ou un BTS négociation relation client suite à un bac général. Autrement, une autre alternative est d’obtenir un BTS technico-commercial. Autrement, tous les constructeurs de voiture forment ses commerciaux de façon à être compétent concernant leur marque. Ceci veut dire qu’ils ont leurs propres écoles. Avant de ce lancer dans une vraie carrière dans le domaine de la concession alors, il aura fallu conquérir une certaine expérience.

Quels sont les avantages de passer par un concessionnaire pour acheter sa moto ?
Comment choisir son concessionnaire moto ?